Système de production d’eau potable

Les installations de production d’eau potable destinées à l’AEP du Grand Agadir appartiennent toutes à l'ONEE (Branche Eau) qui en assure la gestion.

Les ressources en eau utilisées se composent de captages souterrains et des eaux superficielles.

Les captages souterrains sont composés de puits et forages situés au Sud, au Sud-Est et à l’Est de la ville d’Agadir. Il s’agit du champ captant de la forêt d’Admine, du champ captant Est, du champ captant Sud et du champ captant Ahmar Boudhar. En 2009, et pour des raisons de détérioration de la qualité de ses eaux, l’ONEE/BRANCHE EAU a abandonné l’exploitation des forages du Golf dont la capacité est d’environ 100 l/s et en 2012 l’exploitation de certains forages du champ captant du sud dont la capacité est d’environ70 l/s.

Ainsi, la capacité moyenne de production des captages souterrains existants s’est réduite à environ 250 l/s.

Outre les eaux souterraines, le Grand Agadir est desservi en eau à partir de la station de traitement de Sidi Boushab alimentée en eaux brutes provenant du barrage Abdelmoumen.

La dotation en eau brute réservée à partir de ce barrage à l’AEP d’Agadir est de 9,5millions de m3 /an, soit un débit moyen de 300l/s.

La capacité de production de la station de traitement a été portée en 1996 à 600 l/s, et en 2015 à 900 l/s, de manière à procéder à une modulation des prélèvements pour couvrir les périodes de pointe.

En 2007, la production d’eau potable à partir des eaux superficielles a été renforcée par la mise en service de la station de traitement Tamri sur barrage My Abdellah, cette dernière constitue actuellement l’une des plus importantes ressources de production avec une capacité maximale de l’ordre de 900 l/s dont 750 l/s allouée à la zone d’action de la régie.

Ainsi, la capacité maximale actuelle de production en tenant compte des ressources disponibles est de 1800 l/s.