Réalisations 2014 – 2018

L’amélioration de la distribution, le développement et la restructuration du réseau exigent des investissements importants.

Suite à la prise en charge de la distribution d'eau potable dans le Grand Agadir en 1982, et conformément aux solutions techniques retenues par les deux schémas directeurs de distribution d'eau potable de 1982 et 1991, la RAMSA a engagé un important programme d'investissement visant la réorganisation du réseau en vue de l'amélioration des conditions de desserte de la population et afin de rattraper le retard considérable constaté en matière d'infrastructure.


Les grandes lignes de ce programme se résument à comme suit:

  • La restructuration de la distribution par l'adoption d'une structure étagée (création d'étages, séparation des étages, …) pour assurer des conditions de desserte optimales
  • Création d’interconnexions entre les sous réseaux
  • Le renforcement de la capacité de stockage et de transfert par la construction de nouveaux réservoirs
  • L’Extension du réseau pour l'alimentation des nouvelles zones d’habitations.
  • Le suivi et l'amélioration du rendement du réseau (Recherche de fuites, changement des compteurs, réhabilitation réseau,…)
  • La réhabilitation des stations.
  • La modernisation des systèmes de gestion de l’exploitation technique et commerciale de la régie.

Les objectifs fixés ont été atteints grâce aux investissements réalisés ; En effet les indicateurs de gestion de la distribution d'eau potable dans le Grand Agadir confirment l'aboutissement de ces orientations.



VI- COMPTE RENDU DE L’ACTIVITE DE L’EXERCICE 2018


Au titre de l’exercice 2018, les réalisations budgétaires par chapitre sont illustrées dans le tableau suivant :


CHAPITRE I : INFRASTRUCTURE

Les réalisations en Infrastructure au titre de l'année 2018 ont concerné essentiellement :

  • La continuité de la mise à niveau des équipements et outils de télégestion
  • La normalisation et la réhabilitation des stations et réservoirs ;
  • L’aménagement divers des locaux existants
  • Le lancement des travaux d’infrastructure et réseau de distribution de DRARGA ;
  • L’achèvement des travaux de mise à niveau des stations Bouargane 130 et Tamraght30
  • L’achèvement des prestations de mise à niveau du système de gestion des ressources humaines ;
  • L’achèvement des travaux de mise en conformité avec la Direction Nationale de la sécurité des Systèmes d’information ;
  • l’achat du terrain abritant le réservoir Anza cote 101.

Les dépenses faites au titre de ce chapitre sont de 11 897 000 DHS, soit 52 % des prévisions de dépenses de l’année 2018.

Ce taux moyen est dû essentiellement à l’ajournement du projet de construction d’un réservoir de 25.000 m3àTassila 104 pour un paiement prévu en 2018 de 5 MDHS.


CHAPITRE II : REPARTITION – DISTRIBUTION

Les dépenses faites au titre de ce chapitre sont de 11 369 000 DHS, soit 84 % des crédits de paiement prévus pour l’exercice 2018 qui s’élèvent à 13.500.000 DHS.


CHAPITRE III : MOYENS D’EXPLOITATION

Les dépenses faites au titre de ce chapitre sont de 922.000 DHS, soit 86 % des crédits de paiement prévus pour l’exercice 2018.


CHAPITRE IV : TRAVAUX REMBOURSABLES

Les dépenses faites au titre de ce chapitre s’élèvent à 4 006 000 DHS, soit 80 % des crédits de paiement prévus pour l’exercice 2018 d’un montant de 5 000 000 DHS.

Ces travaux sont pratiquement financés par les tiers au moyen de participation aux frais de 1er établissement et d’extensions prévues au cahier des charges.

Le montant global des réalisations au titre de l’exercice 2018est de 28 194 000 DHS, soit 66 % des crédits de paiement du même exercice qui s’élèvent à 42 585 000 DHS.